.......Assez décodé !
.......Site de René Pommier
 



* Accueil
* Amphitryon
* Apollinaire
* Assez décodé !
* Auguste
* Auteur
* Avare
* Aveugles
* Avila
* Barthes
* Blaise
* Bossuet
* Brémond
* Britannicus
* Brocards
* Candide
* Chateaubriand
* Condé
* Couton
* Debon
* Décence
* Diderot
* Divan
* Dom Juan
* Explications 1
* Explications 2
* Explications 3
* Femme adultère
* Fesquet
* Feuillantines
* Flaubert
* Freud
* Galéjades
* Gélaste
* Girard
* Giraudoux
* Goldmann
* Hippolyte
* Job
* Jobarthiens
* Laclos
* Libre examen
* Malade imaginaire
* Mallarmé
* Mauron
* Maximes
* Misanthrope
* Molinié
* Montaigne
* Montesquieu
* Œdipe
* Phallus
* Phèdre
* Princesse
* Provinciales
* Ras le bol
* Remontrance
* Résurrection
* Ronsard
* Rousseau
* Sade
* Sanglades
* Shakespeare
* Sigmund
* Synapse
* Tartuffe
* Tartuffe III, 6
* Trissotin
* Vaches
* Yahvé/Girard
* Contact
 

.......Le nom que j'ai donné à ce site reprend le titre de mon livre le plus connu (Assez décodé ! Roblot, 1978, nouvelle édition Eurédit, 2005). Il m'a semblé, en effet, qu'il pouvait assez bien chapeauter l'ensemble des textes que j'ai rassemblés ici et résumer ma démarche, celle d'un polémiste et d'un rationaliste, infatigable pourfendeur de fariboles. Je ne sais pas pourquoi nous sommes sur la terre et je pense que personne ne l'a jamais su et que personne sans doute ne le saura jamais. Mais je veux du moins croire (c'est là, si l'on veut, un de mes articles de foi) que nous n'y sommes pas pour dire ou écrire des sottises. Elevé dans la foi chrétienne, j'ai lentement pris conscience de la parfaite absurdité des prétendues « vérités » qu'on m'avait inculquées. Cette expérience qui a été à l'origine de mon premier livre (Une Croix sur le Christ, Roblot, 1976), m'a rendu définitivement méfiant à l'égard de toutes les idéologies ou constructions intellectuelles. Spécialiste de la littérature française du XVIIe siècle, que j'ai enseignée pendant vingt-deux ans à l'université de Paris-Sorbonne, j'ai ensuite surtout employé mon ardeur polémique à combattre le structuralisme et les élucubrations des "nouveaux critiques", en particulier celles de Roland Barthes (j'ai consacré ma thèse de doctorat d'Etat à essayer d'analyser l'infinie ineptie du Sur Racine). Pour combattre efficacement le « décodage », ma méthode a toujours été de m'appuyer quasi exlusivement sur une lecture aussi précise, aussi minutieuse que possible des textes, car tous ceux qui prétendent découvrir dans les grandes œuvres littéraires, fût-ce après plusieurs siècles, ce que personne, à commencer par l'auteur, n'avait su voir avant eux, se révèlent, en réalité, incapables de voir ce qui s'y trouve vraiment. C'est pourquoi, parallèlement à la polémique, l'autre versant de mon œuvre constitue une défense et illustration d'un exercice hélas ! de moins en moins pratiqué : l'explication de textes. On en trouvera ici quelques-unes.

René Pommier

NOTA BENE : L'adresse free à laquelle vous pouvez me joindre à partir de mon site, semble fonctionner de manière de plus en plus irrégulière. Pour être tout à fait sûr que votre message me parvienne composez l'adresse suivante : pommier.r.bourg.01@wanadoo.fr

Bibliographie :

>> Une Croix sur le Christ, Roblot, 1976, distribution La Libre Pensée, 10-12 rue des Fossés-Saint-Jacques, 75005 Paris.
>> Assez décodé !, Roblot, 1978, (Prix de la Critique de l'Académie française, 1979) Nouvelle édition Eurédit 2005 (BP 35 - 32150 CAZAUBON CEDEX. Tél : 05.62.69.52.55. Courriel : euredit@wanadoo.fr).
>> Un Marchand de salades qui se prend pour un prince. Réponse du « petit Pommier » au « grand Barberis » , Roblot, 1986, Nouvelle édition sous le titre "Le Misanthrope"; de son interprétation et de la prétendue pluralité du sens, Eurédit, 2007.
>> Roland Barthes, ras le bol !, Roblot, 1987, épuisé.
>> Le « Sur Racine » de Roland Barthes, thèse de doctorat d'Etat, SEDES, 1988, (publié avec le concours du C.N.R.S.). Nouvelle édition revue, corrigée et augmentée, Eurédit 2008.
>> Explications littéraires. Volume 1 : Mme de Lafayette, Chateaubriand, Mallarmé, Giraudoux, SEDES, 1990. Nouvelle édition, Eurédit, 2005.
>> Explications littéraires. Volume 2 : Agrippa d'Aubigné, Molière, Montesquieu, Laclos, Apollinaire, SEDES, 1993, Nouvelle édition, Eurédit, 2005.
>> Etudes sur Le Tartuffe SEDES, 1994. Nouvelle édition, Eurédit, 2005.
>> Etudes sur Britannicus, SEDES, 1995. Nouvvelle édition, Eurédit 2007.
>> Etudes sur les Maximes de La Rochefoucauld, Eurédit, 2000.
>> Etudes sur La Princesse de Clèves, Eurédit, 2000.
>> O Blaise ! à quoi tu penses ? Essai sur les Pensées de Pascal, Espace de libertés, Editions du Centre d'Action Laïque (Campus de la Plaine ULB - CP 236, Avenue Arnaud fraiteur, 1050 Bruxelles, 2003).
>> Explications littéraires. Volume 3 : Bossuet, Racine, Baudelaire, Eurédit, 2005.
>> Etudes sur le dix-septième siècle, Eurédit, 2006.
>> Sanglades, Eurédit, 2006.
>> Sigmund est fou et Freud a tout faux. Remarques sur la théorie freudienne du rêve. éditions de Fallois, 2008. Prix Joseph Saillet 2008 de l'Académie des Sciences morales et politiques.
>> Études sur le Dom Juan de Molière, Eurédit, 2008.
>> Études littéraires : Ronsard, Molière, Bossuet, Racine, Rousseau, Chateaubriand, Apollinaire, Eurédit, 2009.
>> Explications littéraires. Volume 4 : Montaigne, Pascal, Diderot. Flaubert, Eurédit, 2010.
>> René Girard, un allumé qui se prend pour un phare, éditions Kimé, 2010.
>> Thérèse d'Avila, très sainte ou cintrée ? Étude d'une folie très aboutie, éditions Kimé, 2011.
>> Explications littéraires. Volume 5 : Molière, Bossuet, Montesquieu, Eurédit, 2011.
>> Rire et colère d'un incroyant, éditions Kimé, 2012.
>> Être girardien ou ne pas être. Shakespeare expliqué par René Girard, éditions Kimé, 2013.
>> Défense de Montesquieu. Sur une lecture absurde du chapitre "De l'esclavage des nègres", Eurédit, 2014.
>> Freud et Léonard de Vinci. Quand un déjanté décrypte un géant, éditions Kimé,  2014.
>> La Psychopathologie de la vie quotidienne ou quand Freud déménage du matin au soir, éditions Kimé,  2015.

On trouvera ici :

>> La Préface (cliquez sur "Assez décodé!") et quatre chapitres d'Assez décodé !(« Phallus farfelus » (cliquez sur "Phallus"), « Que se passait-il aux Feuillantines ? » (cliquez sur "Feuillantines"), « Sur le sonnet d'un sot les sornettes des doctes » (cliquez sur "Trissotin") et « Un vers solitaire très sollicité » (cliquez sur "Apollinaire", puis sur "Chantre").
>> ""Le Misanthrope"; de son interprétation et de la prétendue pluralité du sens (cliquez sur "Misanthrope").
>> La Préface (cliquez sur "Ras le bol") et Le premier chapitre, « Lettre ouverte aux jobarthiens » de Roland Barthes, ras le bol (cliquez sur "Jobarthiens").
>> Le « Sur Racine » de Roland Barthes, (cliquez sur "Barthes").
>> L'avant-propos et des extraits des Etudes sur les Maximes de La Rochefoucauld (cliquez sur "Maximes").
>> Les Etudes sur La Princesse de Clèves, (cliquez sur "Princesse)".
>> Ô Blaise ! à quoi tu penses ? Essai sur les Pensées de Pascal (cliquez sur "Blaise).
>> L'Avant-propos (cliquez sur "Explications 1") et Trois explications du premier volume d'Explications littéraires : l'explication du dernier paragraphe des Mémoires d'Outre-Tombe de Chateaubriand (cliquez sur "Chateaubriand") l'explication du sonnet de Mallarmé « Sur les bois oubliés… » (cliquez sur Mallarmé) et l'explication d'une page d'Amphitryon 38 de Giraudoux (cliquez sur "Giraudoux").
>> L'Avant-propos (cliquez sur "Explications 2") et cinq explications du second volume d'Explications littéraires :une explication des Tragiques d'Agrippa d'Aubigné, chant VII, vers 665-684 (cliquez sur "Résurrection"), une explication du Malade imaginaire de Molière (cliquez sur "Malade imaginaire", puis sur "Diafoirus"), une explication du chapitre 5 du livre XV, « De l'esclavage des nègres », de L'Esprit des lois de Montesquieu, (cliquez sur "Montesquieu"),une explication de la Lettre 22 des Liaisons dangereuses de Laclos (cliquez sur "Laclos") et une explication d'un poème d'Alcools d'Apollinaire, « Les Femmes » (cliquez sur "Apollinaire).
>> les Etudes sur le Tartuffe (cliquez sur "Tartuffe").
>> Les Etudes sur Britannicus(cliquez sur "Britannicus").
>> L'Avant-propos (cliquez sur "Explications 3") et quatre explications du troisième volume d'Explications Littéraires: une explication de Phèdre (cliquez sur "Phèdre"), une explication du Sermon sur la mort de Bossuet (cliquez sur"Bossuet", puis sur "Mort"), une explication de l'Oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre (cliquez sur "Bossuet", puis sur "Henriette") et une explication, des Aveugles de Baudelaire (cliquez sur "Aveugles").
>> L'avant-propos, le premier et le sixième chapitres, la conclusion de Thérèse d'Avila, très sainte ou cintrée ? Etude d'une folie très aboutie (cliquez sur "Avila").
>> L'introduction et le premier chapitre de Sigmund est fou et Freud a tout faux. Remarques sur la théorie freudienne du rêve.
>> Sanglades. Ce livre, outre un Avant-propos (cliquez sur "Sanglades"), reprend quatre des articles mentionnés ci-dessous : « Nouvelle stylistique ou nouvelle imposture » (cliquez sur "Sanglades", puis sur "Stylistique"), « Le théâtre expliqué par la mère Ubu », (cliquez sur "Sanglades", puis "Ubersfeld"); « La pédagogie contre l'enseignement », (cliquez sur "Sanglades", puis sur "Pédagogie"), « La bêtise noire de madame Odile Tobner », (cliquez sur "Sanglades", puis sur "Tobner"), et « Le français en capilotade » (cliquez sur "Sanglades", puis sur "Capilotade").
>> L'introduction (cliquez sur "Girard") de René Girard, un allumé qui se prend pour un Phare, et deux chapitres : « Mensonge romantique, vérité romanesque ou élucubrations rocambolesques ? », (cliquez sur "Girard", et de nouveau sur 'Girard"), « Quand René Girard nous offre ses salades. Remarques sur la théorie girardienne du sacrifice », (cliquez sur "Girard", de nouveau sur "Girard", puis sur "Sacrifice»).
>> L'introduction, le premier, le troisième, le septième chapitres et la conclusion de Être girardien ou ne pas être. Shakespeare expliqué par René Girard, (cliquez sur "Shakespeare".
>> Brocards, sarcasmes et blasphèmes, fragments publiés dans Le Monde (courrier des lecteurs) L'Atelier du roman, Les Cahiers du Ru, ou inédits (en cours d'installation), (cliquez sur "Brocards").

ainsi qu'un certain nombre d'articles :

>> « Sur un passage célèbre de Candide», Revue d'Histoire littéraire de la France, mars-avril 1989, pp. 255-259. (cliquez sur "Candide").
>> « Barcos : le janséniste par excellence ? » (réfutation de la thèse de Lucien Goldmann), XVIIe Siècle, juillet-septembre 1989, pp. 331-357 (cliquez sur "Goldmann", puis sur "Barcos").
>> «Argan et le "danger de contrefaire le mort" », Revue d'Histoire littéraire de la France, novembre-décembre 1991, pp.927-931 (cliquez sur "Malade").
>> « Hippolyte calomnié… par Lucien Goldmann », Mélanges offerts à Jean-Pierre Collinet, Editions universitaires Dijonnaises, 1992, pp.245-255 (cliquez sur "Goldmann").
>> « Quand Auguste décide-t-il de pardonner ?» XVIIeSiècle, n° 178, janvier-mars 1993, pp. 139-155, (cliquez sur "Auguste").
>> « Dom Juan veut-il défier le Ciel en invitant le Commandeur ?, Le nouveau Moliériste, I, 1994, pp. 169-180 (cliquez sur "Dom Juan", puis sur "Commandeur").
>> « Jansénisme et noblesse de robe ? » (réfutation des thèses de Lucien Goldmann), Papers on French Seventeenth Century Literature, 1995, n° 43, pp. 571-581 (cliquez sur "Goldmann", puis sur "Jansénisme").
>> « Sur une clef d'Amphitryon », Revue d'Histoire littéraire de la France, mars-avril 1996, pp. 212-228 (cliquez sur "Amphitryon").
>> « Un piètre séducteur : Pierrot », Littérature et séduction, Mélanges en l'honneur de Laurent Versini, Klincksieck, 11997, pp. 535-543 (cliquez sur "Dom Juan", puis sur "Pierrot").
>> « L'aveu d'Hippolyte à Théramène : remarques sur l'exposition de Phèdre », Francographies, Bulletin de la Société des professeurs français et francophones d'Amérique, New York, 1999, pp. 29-45 (cliquez sur "Hippolyte").
>> « La "scène du pauvre", scène sacrilège ou scène édifiante ? »,Le nouveau Moliériste, IV-V, 1998-1999, pp. 301-321 (cliquez sur "Dom Juan", puis sur "Pauvre").
>> « Un plan social bien mal conçu» (Raison présente, janvier-mars 1999, pp. 33-41) Article sur le Sermon du mauvais riche de Bossuet (cliquez sur "Bossuet").
>> « Baudelaire : "Les Aveugles"»,Dix-neuf/ vingt, n° 9, mars 2000, pp. 141-170; texte repris dans le troisième volume d'Explications littéraires (cliquez sur "Aveugles").
>> « Phantasme, où es-tu ? (sur deux vers d'Apollinaire) », Mélanges en l'honneur de Jean-Paul de Nola, Edizioni Mazzotta, 2004, pp. 63-69 (cliquez sur "Apollinaire", puis sur "Clancier").
>> « Un strip-tease attristant », article inédit sur le livre d'Henri Fesquet, La foi toute nue (cliquez sur "Fesquet").
>> « Dom Juan est-il un personnage moliéresque ? », (cliquez sur "Dom Juan").
>> « Les étranges contresens d'un grand érudit », article inédit (cliquez sur "Couton").
>> « Amnésie infantile ou fariboles freudiennes ? », article inédit (cliquez sur "Freud").
>> « Petite note sur la "poésie pure" », article inédit (cliquez sur "Bremond").
>> « Sur le dernier hémistiche de l'Hymne de la mort», (cliquez sur "Ronsard").
>> « Une éloquence qu'on croirait divine. Remarques sur le Panégyrique de saint Paul», article inédit (cliquez sur "Bossuet", puis sur "Saint Paul").
>> « Un peu de décence, Messieurs les croyants ! », article inédit (cliquez sur "Décence").
>> " Le vieux corbeau et l'aigle de Meaux " (sur quelques lignes des Mémoires d'Outre-tombe), in Approches du romantisme, Hommage à Michel Crouzet, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2006, pp. 435-441, (cliquez sur "Chateaubriand", puis sur "Corbeau").
>> " Entretien avec René Pommier ", interrogé par Quentin Debray, professeur de Psychiatrie au CHU Necker, revue Synapse, n° 207, septembre 2004 (cliquez sur "Synapse").
>> " Explication d'une page de Montaigne ", (cliquez sur "Montaigne").
>> ! Explication du début de la scène 6 de l'acte III du Tartuffe ", (cliquez sur "Tartuffe III, 6").
>> " Explication d'une page de Diderot ", (cliquez sur "Diderot").
>> " Explication d'une page de Flaubert ", (cliquez sur "Flaubert").
>> " Explication d'une page des Provinciales ", (cliquez sur "Provinciales").
>> Un mauvais argument de Gélaste, article repris dans Etudes littéraires, (cliquez sur "Gélaste").
>> " Explication d'une page de L'Avare ", (cliquez sur "Avare").
>> Explication de la "Très humble remontrance aux inquisiteurs d'Espagne et de Portugal", (cliquez sur "Remontrance").
>> Explication de la préroraison de l'Oraison funèbre de Condé, (cliquez sur "Condé").
>> Quand Mauron prête à Molère ses marottes, article repris dans Etudes littéraires, (cliquez sur "Mauron").
>> Rousseau précurseur de la "nouvelle critique", article repris dans Etudes littéraires, (cliquez sur "Rousseau").
>> L'avant-propos du cinquième volume d'Explications littéraires, (cliquez sur "Debon").
>> La femme adultère t-elle été sauvée par René Girard ? article inédit, (cliquez sur "Femme adultère").
>> Quand René Girard ferait bien d'observer les vaches, article inédit, (cliquez sur “Vaches").
>> Job a enfin trouvé quelqu'un qui le comprend: René Girard, article inédit, (cliquez sur "Job").
>> Yahvé premier précurseur de René Girard, article inédit, (cliquez sur "Yahvé/Girard").
>> " Galéjades " (fragments bouffons qu'on ne saurait tous excuser par le grand âge de l'auteur, certains étant fort anciens), (cliquez sur "Galéjades").
>> Œdipe enfin disculpé grâce à René Girard, (texte prvovisoire) article inédit (cliquez sur "Œdipe")
>> « Défense du libre examen», article paru dans Raison présente, n° 149-150, janv-mars 2004, pp. 201-215 (cliquez sur "Libre examen").
>> Quand Georges Molinié, le plus abominable cacographe que la terre ait jamais porté, parle de la beauté, article inédit (cliquez sur "Molinié").
>> Quand un auteur mort-né, Roland Barthes, décrète la mort de l'auteur , article inédit (cliquez sur "Auteur").
>> Racine sur le divan de Roland Barthes , article inédit (cliquez sur "Divan").
>> Roland Barthes lit Sade. Vite, tirons la chasse! , article inédit (cliquez sur "Sade").

Haut de page